Sélectionner une page

Il n’y a rien de plus contagieux que l’enthousiasme…. Elle nous fait nous dépasser, elle nous construit, elle nous projette dans les rêves les plus fous. Il déplace les pierres et fascine les animaux. L’enthousiasme est le génie de la sincérité, et la vérité est que vous ne pouvez pas gagner sans lui.

Ce n’était donc qu’un rêve, un élément inattendu qui nous a propulsés dans la réalité. Nous avons rêvé d’une ferme et cela s’est concrétisé en un an au fond de notre cour. C’est notre passion et notre enthousiasme communs qui nous ont permis d’y arriver.

Une ferme de 1,5 hectare de terrain a été mise en vente, et la nature et les puzzles se sont combinés pour former “Gîte et ferme”.

Nous avons voulu conserver toute l’authenticité et le charme du gîte, tout en conservant le confort nécessaire.

Pour la ferme, nous voulions un bâtiment qui soit le plus naturel possible et qui s’intègre le plus harmonieusement possible à notre paysage. Nous avons donc choisi de faire construire tout le bâtiment en bois.

Pour l’élevage, nous voulions une belle race rustique qui se fondrait facilement dans la campagne. Notre choix s’est rapidement porté sur une variété française appelée “Aubrac”.

 

L’infrastructure

Notre ferme vous permet de découvrir une belle campagne, selon la saison. En hiver, vous pourrez profiter de quelques vaches Aubrac nées de notre élevage sélectif. Si vous avez de la chance, vous pourrez assister à leur vêlage (novembre-décembre).

Au printemps et en été, nos vaches sont dans les pâturages, mais on peut les trouver dans les prairies environnantes. À cette époque de l’année, l’étable est calme, mais la fenaison et la récolte de la paille sont très fréquentes, tout comme l’entretien des pâturages. Le propriétaire peut faire de courts trajets en tracteur. Apportez vos bottes !

Les Vaches Aubrac

Nous nous sommes donc rendus directement sur le site et avons rencontré l’éleveur. 

Et vous l’avez compris, nous avons choisi six génisses et un taureau en raison de son très bel élevage, “Bells”, qui est arrivé en avril 2016.

Nous produisons nos propres aliments et même si nous ne sommes pas actuellement certifiés biologiques, nous n’utilisons aucun produit chimique et élevons nos vaches de manière biologique. Nous avons mis en place un élevage de 6 génisses à la fin du mois de février 2016.

Le 28 novembre 2016, à 2 heures du matin, elle donne naissance à son premier veau, Arsueil, né de Capucine. le 1er décembre, à 16 heures, Freesia donne naissance à la petite Annabelle. le 2 décembre, à 5 heures du matin, le premier mâle, Anatole, naît dans l’eau bouillante de Paquerette. le 4 décembre Le 5 décembre à midi, Pivoine a donné naissance à une belle femelle Athena ; le 5 décembre à 7 heures, Tulip a donné naissance à un merveilleux Alisio, et le 5 décembre, Rose a fait de son mieux pour donner naissance à une belle et forte Aicha.

Brève description de la race AUBRAC

L’Aubrac a un pelage couleur blé, des cornes en forme de lyre et des yeux qui semblent être faits de lis de calla. A première vue, l’Aubrac affirme sa présence et montre sa différence. Cependant, cette beauté n’est pas tout.  L’Aubrac a acquis de nombreuses qualités d’élevage indéniables. Elle est facile à élever et nécessite très peu de main-d’œuvre et de travail. Elle peut donc améliorer les conditions de travail des éleveurs.

Niveau de difficulté

Née à la frontière des trois départements du Cantal, de la Lozère et de l’Aveyron, ou plus précisément sur le plateau de l’Aubrac à 1200m d’altitude, cette race est parfaitement adaptée aux conditions climatiques extrêmes de changements de température, de vent et de froid.
Sa robustesse et sa résistance sont bien connues. Sa taille modérée et ses jambes solides en font un bon marcheur pour les voyages. L’environnement difficile du berceau d’origine a formé la race et lui a appris à être sobre et moins exigeante en termes d’alimentation.

Excellente fertilité et facilité d’élevage.

Les vaches Ovac produisent à elles seules un veau par an. Le vêlage est facile et ne nécessite pas, dans la plupart des cas, la supervision de l’éleveur. Les veaux sont forts et en bonne santé dès la naissance (97 % vêlent facilement).

Une longévité remarquable

Les vaches sont réformées à un âge moyen de 11 ans après avoir donné naissance à neuf veaux en moyenne. (5 % du troupeau de production a plus de 12 ans).

La maternité est autorisée.

Les vaches traient leurs veaux jusqu’à leur sevrage à huit ou neuf mois. Avec un passé de trayeuse dans les montagnes, elle a un potentiel laitier suffisant pour élever des veaux sans complément alimentaire. Stress (climatique, alimentaire, …) n’accable pas cette merveilleuse mère qui peut puiser dans ses réserves pour assurer l’existence de ses veaux quelles que soient les conditions d’élevage.